Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Aldous Harding - "Party" ****

a6f2a6be-a1f3-4ba5-916f-d429b82ff4e9_1024x1024.jpgHannah "Aldous" Harding est un petit éclair tombé d'un nuage. Une décharge électrique céleste. Une chanteuse, auteure et compositrice néo-zélandaise au phrasé hypnotique de 26 ans, comme, avant elle, Lorina sa maman. Originaire de Lyttelton, elle mine ses chansons de roulages de «R» à l'élégance maladroite, depuis deux albums et trois ans. Et à chaque éclat de voix de cette "fête" mélancolique, une forêt de frissons se dresse sur l'épiderme.

Plus encore que sur son précédent, Aldous est ici totalement habitée, déclame avec une sensibilité à faire trembler les murs. Sa voix évoque parfois celle de la belle Nico. Sa plume chante la mort, célèbre la vie, retient la douleur, ose l'amour avec une justesse et une impudeur qui imposent le respect. Neuf merveilles, réalisées avec le concours du chantre country Marlon Williams et de monsieur John Parish, habitué des brunettes aux cordes intenses car complice de longue date de PJ Harvey.

Celle-ci semble avoir le caractère tout aussi trempé. Capable de jouer la cow-girl lascive tout en implorant le retour de l'être aimé, dans un clip génial en forme de contre-pied ("Blend"). Ou de fendre les crânes comme les cœurs de cet ultime et déchirant "Swell Does the Skull". Personne ne nous avait chatouillé les glandes lacrymales comme ça depuis les débuts d'Alela Diane.

Nicolas Capart

> 1CD (4AD). En concert (gratuit!) dans le cadre de Feeërieën, le 24 août au Parc Royal.

Lien permanent Catégories : Agenda, Sorties - Albums, Videos 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel