Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Caballero & JeanJass, un cas pour deux

591d88a0cd70022542e4d7ed.jpgLa paire la plus efficace du rap belge publie "Double Hélice II" et s’offre les Nuit Bota vendredi.

A l’image d’un de leurs récents tubes, "On est haut" , les deux complices de la scène hip hop noir-jaune-rouge n’en finissent plus de prendre de l’altitude. Une alliance qui se révélait furieusement efficace et concrétisait une amitié complice et artistique de longue date, au moyen d’un album, le déjà excellent "Double Hélice", bardé de bombes comme "Yessaï" ou "Repeat" . Un an plus tard, la réputation du duo a enflé, au même rythme que le succès d’une scène rap nationale qui fait de plus en plus pâlir ses homologues et vieux mentors français. Et, comme l’inspiration de JeanJass et Caba semble inextinguible, il apparaissait normal de rempiler pour l’épisode second, avant de mettre le feu cet été à toutes les planches qu’ils fouleront (crédits photo : Guillaume Kayacan).

JeanJass est, comme son complice, né en 1988, d’une mère belge et d’un père marocain. Mais s’il a vu le jour dans un hôpital de la capitale, Jass a grandi à Charleroi. Caballero a, lui, vu le jour du côté de Barcelone, est arrivé tout petit au plat pays et a toujours vécu à Bruxelles, mais est de nationalité espagnole. Avant d’unir leurs forces et de croiser les rimes, les deux artistes n’en étaient pas à leur coup d’essai. C’est en tant que membre du collectif Les Corbeaux que "Caba" scandait ses premiers couplets, avant l’une ou l’autre mixtape, une collaboration avec le Parisien Lomepal et "Le Pont de la Reine", son seul véritable LP en solo publié fin 2014. JeanJass, lui, respire aussi hip hop depuis une décennie, et se faisait remarquer à la barre du collectif carolo Exodarap. Rappeur mais aussi excellent beatmaker, le grand emcee sortait un EP solo en 2014, le très réussi "Goldman".

Mais, désormais, les deux roulent en tandem et avalent les kilomètres façon Formule 1. La symbiose est telle qu’ils pourraient facilement imaginer un jour prochain un "Double Hélice III", sans pour autant s’interdire de futures infidélités. Et Caballero de confirmer : "On vit dans l’instant, on profite du moment… Mais, pour reprendre l’expression de mon cher collègue, nous restons un couple libre ."

Contre-attaque

Si sa production apparaît plus ciselée et si par endroits le spectre a gonflé, "Double Hélice II" (première sortie du nouveau label de Back in The Dayz chez Universal, En douceur) s’inscrit dans la continuité du premier. "Les fans de l’épisode I ne devraient pas être trop dépaysés , rassure JeanJass, même si l’idée était de faire encore mieux." Et la paire a bien bossé, livrant cette fois une grosse moisson de dix-sept morceaux (dans la version CD). Avec un menu inchangé, conjugaison du flow tendu de Caballero et du phrasé en dilettante de Jass, subtil mélange de bonnes ondes à l’ancienne et de modernité. Et toujours des textes drôles et plutôt hédonistes…

S’il continue de produire pour d’autres (dont l’excellent Isha qui partagera avec eux la scène des Nuits Bota), à peine deux instrus de "JJ" figurent sur l’album, les autres étant le fruit de diverses rencontres et collaborations, scellées au plat pays ou dans l’Hexagone. Le sens inné du gimmick des deux rappeurs fait le reste du travail. "Ce sont des formules qui émergent comme ça, des blagues de fin de soirée" , confie Caballero. "Comme on est grandement fanatiques de tout ce qui se fait du côté du rap d’outre-Atlantique, on s’amuse aussi parfois à traduire certaines expressions, ce qui donne des choses amusantes comme ‘Mets du respect sur mon nom’ …"

A table !

Outre l’art de la punchline gratinée, Caballero et JeanJass partagent aussi l’amour des plaisirs culinaires et stupéfiants, tous deux fins becs et amateurs de cigarettes aromatisées. Des passions communes qui leur donnèrent récemment une idée. Dans l’esprit des "Recettes pompettes", où l’on cuisine tant bien que mal sous influence d’alcool, les deux chefs amateurs ont mis en boîte une émission-vidéo bien nommée "High & Fines Herbes" (disponible sur leur chaîne YouTube ), dont vous devinerez aisément le principe. Résultat : près de 400 000 vues en quelques semaines, histoire de peaufiner une popularité dont on ne sait pas quand elle va s’arrêter.

Nicolas Capart

> "Double Hélice II" (En douceur/Universal). En concert ce vendredi aux Nuits Bota, et cet été à Dour, aux Ardentes, à Couleur Café, etc.

Lien permanent Catégories : Agenda, Belgique, Festivals, Interviews, Sorties - Albums, Videos 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.