Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Kate Tempest, petit tonnerre

4J_rEOrf.jpgC'est une tornade à elle toute seule, dont la tignasse désordonnée et le visage déjà buriné rappellent un peu ceux de la jeune Janis Joplin. Depuis,une semaine, le nom de l'Anglaise et son nouveau clip en forme d'uppercut – "Europe is Lost" – n'ont de cesse de rebondir sur la toile. Et le monde de découvrir ce petit bout de femme énervé...

Kate Esther Calvert est née et a grandi dans un quartier modeste de South East London. C'est lors de sessions open-mic, à 16 ans, que la jeune fille fait ses premiers pas sur scène. Moyen commode s'il en est de dire ce qu’elle a dans le ventre. Et, il y a matière...

Slammeuse, Kate devenue Tempest évolue au sein du collectif Sound of Rum, aiguise sa plume au fil des textes et des années, puis poursuit sa route en solo. Elle est aujourd’hui dramaturge (trois pièces à son actif), nouvelliste (deux recueils publiés), poétesse, rappeuse et une artiste reconnue de tous dans son pays, où elle remporta le prestigieux prix Ted Hughes et où elle est membre de la très "select" Poetry Society. Elle cite sur le même pied les influences de Samuel Beckett, de William Blake et du Wu-Tang Clan.

Après un album déjà tendu intitulé "Everybody Down" en 2014, Kate Tempest publiait à 30 ans le second en octobre dernier. "Let them eat chaos" (titre calembour en référence au "Let them eat cake" de Marie-Antoinette), manifeste colérique qui retrace les destins croisés de sept habitants d’un même quartier (Peter, Jemma, Esther, Pious, Alesha, Bradley et Zoé). Un pavé (dans la mare) de 45 pages qui fera l'objet d'une réédition sous forme de recueil.

Elle y pose des textes plus engagés que jamais, dépeignant des humains désillusionnés, une Europe malade, une société en sursis. Montre du poing la lutte des classes, la pauvreté, la drogue, la gentrification, le réchauffement planétaire, l'absence de solidarité, les dérives mercantiles, la consommation… Dénonce une génération BoreOfItAll (saoulée de tout), jeunesse paumée, accroc aux selfies et fascinée par la violence. Une plume surpuissante qui, se elle dessert parfois la musicalité, imprime le cortex.

Ce sont les attentats de Paris qui lui inspireront les mots de "Europe is Lost", plus que le Brexit, l'écriture dudit morceau datant d'avant la fuite britannique. Le titre connaît un nouvel élan depuis la publication de sa vidéo, réalisée par un fan (Manuel Braun), accumulation frénétique d’images en noir et blanc à rendre épileptique. Au milieu des séquences historiques, des visions de débauches, du chaos climatique, des suicides et des bombes, se glissent les visages de Marine Le Pen et de Donald Trump. D'où le bruissement numérique.

N.Cap

> Kate Tempest sera au Dour Festival cet été.

Lien permanent Catégories : News, Videos 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.