Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

D6bels Awards, clap deuxième

588a7862cd70e747fb582f0d.jpgJeudi, la RTBF diffusait le second cru de sa remise de prix musicaux. Humeur et analyse.

Pour la deuxième année consécutive, la RTBF organisait en les murs de MediaRives à Liège la cérémonie des D6bels Music Awards, et déroulait le tapis rouge aux artistes plébiscités en fédération Wallonie-Bruxelles. Une bonne idée en soi, initiée l'an dernier à la demande de l’industrie du disque (le BEA pour "Belgian Entertainment Association", regroupant majors et labels, NdlR.), en vue de pallier à l'absence d'une lucarne télévisuelle pour la musique en francophonie (comme celle qu'offre les MIA's chez nos voisins Flamands). Ce jeudi 26 mars, Joëlle Scoriels, Adrien de Vijver et Fanny Gillard prenaient les commandes du direct dès 20h05 sur La Deux, pour plus de deux heures de show. (Photo : Puggy / crédits: Belga)

Distribution de gommettes

Pas moins de seize prix allaient être décernés (voir palmarès ci-contre). Neuf récompenses pour lesquelles le public votait depuis un mois, parmi des lauréats présélectionnés en amont par un panel de 120 professionnels. Cinq trophées directement attribués par ces mêmes professionnels du secteur. Enfin, un prix d'honneur, comme cela se fait, et celui du Hit de l'année, pour lequel les téléspectateurs votaient tout au long de la soirée parmi les quatre meilleures ventes singles de l'Ultratop.

Douze prestations "live" – du moins autant que faire se peut, nous sommes à la télévision – seront en outre déroulées, à commencer par la dance commercialissime de Henri PFR, qui s'est vu remettre un disque d'or pour son dernier single une fois les bras baissés. Pas encore d'album pour le jeune homme, qui repartira néanmoins avec le titre d'Artiste Pure de l'année, avant de revenir le 11 mars à l'AB. Pas encore d'album pour Mustii non plus, même s'il est prévu, mais déjà un statut de révélation de l'année de la part du secteur, justifié par des prestations pour le moins habitées, comme le fut son passage sur scène jeudi soir.

23_41_21_637663471_05034150.jpgL'homme de l'année

Enfin, pas d'album avant mars pour Loïc Nottet, qui admet avoir été "absent très longtemps", mais qui est élu Artiste masculin de l'année écoulée et devient disque d'or (pour son tube "Million Eyes") à vingt ans. Danseur, chanteur, le petit prince issu de The Voice 3 (comme Alice Dutoit) est toujours humble, timide et gentil. Il n'a pas changé en deux ans d'ascension. Et s'il est indéniablement bourré de talents, il n'a quasiment rien accompli pour l'instant. A l'inverse de son aîné d'une bonne décennie Nicolas Michaux, jadis voix du groupe Eté 67, auteur d'un premier album de chansons en solo magistral l'an dernier et dont les dernières prestations nous ont juste bluffés. Plusieurs fois nommés, il ne récoltera point de lauriers. Pourtant, c'était lui, l'homme de l'année.

00_16_14_920433114_05034176.jpgL'Artiste féminine de l'année sera sans surprise Alice on the Roof, la plus belle réussite de la RTBF en matière de divertissement depuis l'émission Bon Weekend. La fée Fruitella, tout en rose et en sourire, prend actuellement une année sabbatique. Son album, "Higher" – sorti le 22 janvier 2016, jour de la 1ère édition des D6bels Awards – , lui permet le doublé. L'an dernier, déjà, la jeune Montoise avait raflé trois trophées.

Parmi les autres prestations, on retiendra celle des régionaux de l'étape Dan San, jolie parenthèse de douceur pendant l'émission, vainqueurs dans deux catégories et dont on se réjouit de ce passage en prime-time à la télévision. Celle des bosseurs aux sourires infaillibles Puggy, grands vainqueurs de la soirée avec trois trophées assez mérités. Celle des invités flamands aussi, Raymond Geerts et Alex Callier, qui fêtent les vingt ans de Hooverphonic avec un Best Of. Le duo était pour la peine accompagné de sa chanteuse emblématique, Geike Arnaert. Depuis, deux autres lui ont succédé, et la présente doit apprécier d'être ainsi évincée. Au diable l'élégance, il fallait bien jouer "Mad About You", morceau le plus connu de la discographie du groupe. Mais, au mois, c'était beau.

Hip hop-phobie

Enfin, la venue de l'ex-Starflam et mésestimé Baloji, armé de son petit tube "Spoiler", fut aussi remarquée. La classe au chapeau, les guitares africaines et le flow… Sa présence est ce qui s'approchait le plus du hip hop au menu de cette édition. L'occasion d'aborder le dernier point où le bât blesse. L'année musicale 2016 fut celle du hip hop belge, à n'en pas douter. La presse française l'a remarqué et clamé. Les chiffres de ventes, la popularité et le feu des tournées des rappeurs bruxellois Roméo Elvis, Damso ou JeanJass&Caballero l'ont confirmé. Totalement absent de l'édition première, ces artistes avaient pourtant fait leur apparition à hauteur des présélections, et figuraient donc dans la liste soumise aux votes des professionnels. Mais aucun n'a accédé à l'ultime élection. Problème de filtre ?

Nicolas Capart

 

22_22_02_700483665_05034115.jpgFlorilège

Quelques perles de la soirée :

Joëlle Scoriels à Fanny Gillard (nouvellement aux commandes de l'émission D6bels on Stage) : "En tant que musicienne et vraie fan de son, vous buvez du petit lait ce soir…"

Fanny Gillard : "Vous êtes 600 personnes dans le public de MediaRives ce jeudi, et vous êtes venus pour qui ?" Le public : "Loïïïïc…" Fanny Gillard : "Aaah, le public est rock'n'roll ce soir !"

Lio et Jacques Duvall, remettant le prix du meilleur concert : "On n'est pas dans la liste, et c'est tant mieux. Eux ils sont jeunes, beaux, frais… Les Nommés sont…" Voix off : "André Brasseur…" Qui, pour rappel, a 77 ans.

Joëlle Scoriels pour annoncer Sharko avec "You Don't Have to Worry" : "C'est le meilleur rapport qualité-trip, de la grande chanson par un grand artiste". On aime beaucoup David Bartholomée, mais trop de superlatifs tue le superlatif.

Joëlle Scoriels pour annoncer Kid Noize : "Le talent d'un producteur malin comme un singe..." Puis la voix off : "Une musique intelligente, à la fois nostalgique et novatrice, qui renvoie à l’insouciance de l'être humain… " Euh...

Vianney : "Quand je vois tout ça, je me dis que, en tant que Français, on a beaucoup à apprendre des Belges." Il est vraiment gentil ce Vianney.

 

Le Palmarès :

Vote du secteur

Révélation : Mustii

Visuel Album : Dan San - "Shelter"

Musicien : Mélanie de Biasio

Clip Vidéo : Baloji - "Spoiler"

Auteur/Compositeur : Mélanie de Biasio

Vote du public

Album : Alice on the Roof - "Higher"

Artiste solo féminin – Alice on the Roof

Artiste solo masculin – Loïc Nottet

Groupe : Puggy

Concert : Puggy

Artiste/Groupe La Prem1ère : Dan San

Artiste/Groupe VivaCité : Saule

Artiste/Groupe Classic 21 : Puggy

Artiste/Groupe Pure : Henri PFR

Prix d’honneur : André Brasseur

Hit de l'année : Kid Noize - "Ocean"

Lien permanent Catégories : Belgique, Culture, News 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.