Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Quand Gorillaz se paie le président

GORILLAZ-TRUMP.jpgDamon Albarn et son Gorillaz taclent en vidéo Donald Trump à la veille de son investiture.

Jeudi 19 janvier 2017. Après six années d'attente et d'ascenseurs émotionnels pour les adeptes de Gorillaz, l'autre bande à Damon Albarn rompt le silence de manière retentissante avec le morceau "Hallelujah Money". Retentissante d'abord pour sa qualité musicale, sorte d'incantation électro-organique plutôt intense, qui voit conjuguées la voix singulière du chanteur de Blur et celle sans pareille du crooner magnifique Benjamin Clementine (notre photo). Retentissante ensuite car elle émerge à dessein la veille de l'investiture du nouveau président des Etats-Unis, et se révèle un sévère plaidoyer anti-Trump.

"Le groupe a décidé de sortir cette chanson à la veille de l'investiture du président-élu Donald Trump, comme un commentaire sur cet instant historique et politiquement chargé" peut-on lire sous la vidéo du morceau dévoilé cette semaine. Son clip est lui aussi chargé. La scène se passe dans une cage (d'ascenseur) dorée (évoquant celle de la Trump Tower) où sont projetées des images chargées de symboles, autant d'allégories matérialisant la peur qu'inspire cette investiture à Damon Albarn : une marche du Ku Klux Klan, des explosions en cascades, des extraits du film "Le Village des Damnés"… Que du réjouissant et la confirmation, s'il en fallait une, que l'Anglais ne porte pas le nouveau président US dans son cœur.

gorillaz.pngDécollage imminent

En 2018, Gorillaz fêtera deux décennies d'existence. Mais la fête aura lieu cette année. Le 5e album de la formation britannique, promis l'a dernier, confirmé cette année et pressenti avant l'été en sera le point d'orgue. Depuis des mois, la publication sur Twitter et Instagram d'indices de progression du St-Graal tient les fans en haleine. Comme "The Book of Noodle", dévoilé en octobre, détaillant par l'image le devenir dudit personnage. Ses acolytes – Murdoc, 2D et Russel – auront leurs livres respectifs les semaines qui suivirent.

On ne sait pas grand chose du successeur de "The Fall" (2011). Ni titre, ni date… Tout au plus, Jamie Hewlett, illustrateur des célèbres personnages du groupe, a parlé sur la toile d'un disque "très spécial, qu'il ne faut pas précipiter". Les rappeurs Vic Mensa, Snoop Dogg et De La Soul ont confirmé leur participation, un duo avec Jean-Michel Jarre est annoncé et un second avec feu-David Bowie évoqué. Puis, il y eut "Hallelujah Money".

Le texte pointe le culte de l'argent et compare l'Amérique de Trump à un "arbre" dont les fruits menacés doivent être protégés par un "mur", allusion à peine masquée à celui que le milliardaire rêve de faire construire à la frontière mexicaine. Le message est clair, et il passe plutôt bien. Comme Gorillaz, Arcade Fire a également signé un morceau engagé – "I Give you Power" avec Mavis Staples – en cette même occasion. D'autres suivront. L'histoire est en marche et les artistes réclament leurs paragraphes.

Nicolas Capart

Lien permanent Catégories : International, News, Videos 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.