Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Bigflo & Oli, un fauteuil pour deux

5873b520cd708a17d55ea4b5.jpgLes deux jeunes rappeurs font leurs débuts en tant que jurés dans The Voice Belgique ce mardi. Bonne ou mauvaise idée?

Si Bigflo&Oli ont des dégaines d’éternels adolescents, et feraient passer pour grabataire ce bon vieux Peter Pan, les deux frangins ont grandi depuis l’entame de leur carrière, en âge bien sûr mais aussi artistiquement. Celle-ci commençait en 2005 avec "Château de cartes", premier rap bricolé par la paire publié sur la toile, avant de joliment s’accélérer avec un EP en 2014 ("Le Trac"), une signature chez Universal et un premier album en 2015 ("La Cour des Grands"), certifié disque d’or dans l’Hexagone l’année de sa sortie. Le morceau "Monsieur Tout le Monde" et son clip finiront de les révéler au grand public dans la foulée.

Entre old school et nouvelle école

Aujourd’hui, Florian José et Olivio Laurentino Ordonez, nés de mère algérienne et de père argentin chanteur de salsa, ont respectivement bientôt 24 ans et 20 printemps. C’est sous le soleil de Toulouse que les deux garçons ont poussé. C’est là aussi qu’ils ont suivi assidûment une formation classique au Conservatoire, trompette pour Oli, batterie et piano pour l’aîné Bigflo. Un cursus qui leur permet aujourd’hui d’être, sans frimer, compositeurs, instrumentalistes et paroliers. Petits mais costauds.

Cet été, la venue du duo avait attiré la foule aux Ardentes liégeoises et leur show - précis, (trop ?) carré et enflammé - impressionné l’audience. "Le rap c’était mieux avant ? Avant, j’étais pas né !" scandait alors le cadet pour conclure le morceau "Héritage". Tout y est dit. Sur une planète musicale de plus en plus hip hop, Olivio et Florian sont devenus les porte-parole d’une jeune génération qui a fait du rap sa pop, mais ne se retrouve pas dans ce que le genre est devenu. Plus loin, "Moi j’suis pas un gangsta/Pas la peine de mentir, j’suis comme toi…" Balayé les gros bras, le bling bling, les limousines, les bootys, la vulgarité et les gros tar-pés. Bigflo&Oli font dans le rap conscient, voire dans le hip hop pour enfants.

Les deux frères joueront les coachs dans la saison 6 imminente de The Voice Belgique. Un choix qui, s’il demeure très "service public", est peut-être l’un des plus judicieux qu’ait opéré la prod’ de l’émission. Deux véritables musiciens, qui ont à la fois le respect du passé et les pieds vissés dans le présent. Deux artistes légitimes et complets qui devraient être en phase avec des candidats issus de la même génération. Reste à voir si la fratrie s’adaptera sans peine au tube cathodique et à la surexposition.

Nicolas Capart

Lien permanent Catégories : Belgique, News 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.