Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Cure de guitares au cabinet du D.Klein

-® Gaetan Nadin.jpgLes Bruxellois Moaning Cities sabrent leur deuxième album, "D.Klein", sur la scène du Botanique vendredi soir. 

Si, ces dernières années, le groupe Moaning Cities a pas mal bourlingué, nous ne les avions jamais vraiment quittés des yeux ou des oreilles depuis la sortie en 2012 de leur premier EP . Une belle carte de visite bardée de quatre titres pour découvrir l’univers très 60’s/70’s de la formation bruxelloise, entre pédale fuzz, marécages psyché et décharge d’électricité. Un an et quelques mois plus tard, le groupe de Valérian Meunier persistait et signait son premier LP en février (2014), "Pathways Through the Sails" , confirmant tout le bien que déjà l’on pensait. C’est là, qu’à notre dernière rencontre avec leur ténébreux leader, nous les avions laissés (crédits : Gaetan Nadin).

"L’été qui a suivi la sortie de l’album, on a enchaîné quelques festivals (Dour, Bucoliques, etc.), poursuit donc le chanteur. C’était la première fois qu’on sortait un disque avec un label (Mottow Soundz, NdlR) , donc le groupe a eu plus de premières parties en Belgique. En France aussi, nous avions monté nous-mêmes une petite tournée qui s’est plutôt bien passée, passant par Montpellier, Toulouse, etc. Avec quelques belles rencontres à la clé." Des rencontres qui ont toujours été un moteur dans la trajectoire de Moaning Cities. Dans la dernière ville citée, celle avec The Psychedelic Revolution fut enrichissante et occasionnera sans doute des suites. Comme Valérian dans notre capitale, ce collectif toulousain organise dans sa ville une sorte de Psych Fest, un festival dédié aux musiques psychédéliques comme il en existe dans pas mal de villes européennes et américaines depuis plusieurs années. Sous l’impulsion du sieur Meunier, Bruxelles a son Stellar Swamp Festival depuis 2015, qui connaîtra sa 3e édition début 2017.

Les brunes ne comptent pas pour des prunes

Après cette tournée hexagonale, le groupe connaît un changement de personnel. Si Valérian (guitare/voix), sa frangine Juliette (basse/voix) et Tim (sitar/guitare) restent en poste, Bertrand (ancienne seconde guitare) et Greg (jadis batteur), membres du trio originel, ont tous deux quitté le navire dès la venue de l’automne. "On arrivait à un stade où il y avait deux vitesses au sein du projet… Certains voulaient y aller à fond, d’autres souhaitaient garder leur boulot à côté - ce que je comprends et respecte totalement. Nous n’avions pas tous la même envie et le même temps à y consacrer. Même si il y eut quelques moments plus durs, des non-dits ou des frustrations, comme souvent dans ce genre de situation, la séparation s’est faite dans la compréhension. Et on a fait la petite tournée française ensemble malgré tout. La der’des der’, juste pour se faire plaisir…"

Unique nouvelle recrue, l’autre jolie brunette Melissa Morales fait ainsi son apparition derrière les fûts de Moaning Cities fin 2014, judicieusement harponnée par Juliette, complétant ainsi la section rythmique la plus charmante de la scène rock noir-jaune-rouge. Dès lors en formule quatuor, le groupe planche sur l’écriture de son prochain album et enchaîne à nouveau les scènes en Belgique et à l’étranger (dont une présence remarquée à Eurosonic en janvier). En novembre 2015, le bébé est enregistré puis mixé dans la foulée. L’été 2016 est studieux (Ardentes, Dour, etc.) et la rentrée des classes marquée par la publication de ce "D.Klein" tant espéré.

moaningcities-d.klein-frontcover-lowres.jpgSi, à l’époque de "Pathways Through the Sails", la liberté de l’enregistrement-maison et d’une mise en boîte DIY enflammait encore Valérian et les autres, les inconvénients de ce mode de fonctionnement ne leur ont pas donné l’envie de réitérer. Cette fois, une rencontre - une de plus… - leur ouvrit les portes du Koko Studio , celui de Roo alias Laurent Eyen, à Liège. L’homme fut jadis orfèvre du son de Hollywood Porn Stars, plus récemment des très bons It It Anita. A l’autopsie, cela donne "D.Klein", nouvelle plaque plus rock de Moaning Cities dont le titre fait écho à l’ambiance générale de notre société malade (et s’inspire de l’artwork de l’artiste David Crunelle). Si les influences sont toujours présentes, les coutures se font ici moins apparentes et le combo y affine sa personnalité. Le sitar aussi se fait plus discret, la voix de dame Juliette davantage remarquer. Et tout cela nous plaît.

Nicolas Capart

> Un disque : "D.Klein" (Exag’Records) . Release Party à Bruxelles, ce vendredi 23 septembre au Bota (Rotonde). Infos : www. botanique.be.

> En concert lors du Desertfest d’Anvers, le dimanche 16 octobre au Trix. Infos : www.trixonline.be.

Lien permanent Catégories : Agenda, Belgique, Sorties - Albums, Videos 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.