Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Conteoutai, Conteoutai?

5343e3c13570aae038b12852.jpgFallait pas lécher le nœud pap' de Stromae...

Fraîchement sorti des presses, atterrissait récemment aux rayons des libraires le second tome des "Billets Durs" de Christophe Conte (chez Laffont). Recueil de dézinguages en règle du Français dans les pages des "Inrocks" où l’on croise des sportifs (Evra, Jalabert), des personnalités politiques (Valls, Hollande, Le Pen), médiatiques (Cyril Hanouna, Frédéric Lopez), des artistes (Booba, Bruel, Bénabar, Cabrel) et d’autres têtes connues hexagonales (Dieudonné, Frigide Barjot), tous vêtus de costards taillés sur mesure. En général, le Conte est bon, mais il a récemment déçu, d’où notre billet dur.

Cher Christophe Conte,

Qu’il est plaisant de retrouver compilées les meilleures productions de ta plume de chevrotine chargée et cette mauvaise foi crasse, pertinente et bien argumentée, devenue ta marque de fabrique. Des missives incendiaires à défaut d’être enflammées - assorties des croquis croquants de la dessinatrice Coco - dont je me suis délecté. Faut dire que les francs-tireurs sur ambulances, politiques en désuétude ou people décérébrés, ça me plaît, pour autant qu’ils dégainent avec style, ce qui a toujours été ton cas. Oh, bien sûr, d’aucuns soulignent avec un certain à-propos que tu perds peu à peu ton statut d’empêcheur de tourner en rond au profit de celui, moins enviable mais plus adapté à ton âge, de vieux con. Pourtant, le billet mou apathique que tu consacrais à Stromae, notre petite mascotte étatique, m’a passablement désappointé. Un faux pas qui allait tout changer. Tant de complaisance, de consensus mou et d’alexandrins frotte-balles réunis dans tes mots d’ordinaire méchamment pertinents me file la nausée. Comment as-tu pu ainsi te fourvoyer et rendre caduc l’ensemble de tes billets passés ? Certes, le jovial Paul Van Haver jouait les rédacteurs en chef d’occasion dans ledit numéro. Nous sommes confrères toi et moi, et je ne comprends que trop bien ce que peut être une contrainte verticale. Mais ne pouvais-tu pas contourner le diktat hiérarchique du politiquement correct et rédiger, comme à l’accoutumée, un billet épicé à l’auteur de "Papaoutai" ? Est-ce la vue de ses polos bariolés qui a transformé ton fiel en Fruitella avarié ? "C’est un honneur d’avoir un chef aussi bien habillé" [cit.] T’es sérieux ? Si oui, je rêve de te voir rhabillé par la griffe du ketje cet été. La vision fantasmée d’un Christophe Conte orange fluo attifé façon Calipo pourrait à elle seule me faire oublier ton affreux billet mou (du genou), qui sait. Il y avait tout à dire sur l’ami Stromae, si soucieux de montrer ses canines pour brasser au plus large. Le genre d’énergumène que, d’habitude, tu aurais passé à la moulinette de ta rancœur, de ton ironie et de tes certitudes. Mais bon, si ta gamine aime bien, je m’incline… Tu sais, pour les bons sentiments, tu peux lui offrir l’intégrale d’Arnold et Willy, ça marche aussi. Et pour les notes, demande à tes collègues un peu d’inspiration. Y’en a qui la touchent un peu en musique, ça devrait t’éviter d’autres écueils. Je doute que tu lises ceci, donc je ne m’en fais pas trop. D’autant que je suis Belge, niveau capital sympathie, à te lire, "ça double le tarif".

Je t’embrasse pas, je pique, d’après mes filles.

Un commentaire de Nicolas Capart

CVT_Billets-durs-la-suite_2833.jpeg

Lien permanent Catégories : Autres 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.