Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Thiéfaine libéré

    2.jpgToujours dense mais plus lumineux, son 16e album “Suppléments de mensonge” le dit à sa façon : il revient de loin. “J’ai désormais dans la tête plein d’espace, de liberté.”

    C’est un Hubert-Félix Thiéfaine nouveau qui se présente avec “Suppléments de mensonge”, son seizième – et magnifique – album. Certes, ce disque porte bien la patte, poétique, dense, sombre et écorchée, de celui qui s’affirme avec le temps comme un monstre de la chanson française – depuis le titre “La fille du coupeur de joints” en 1977. Mais, plus que de coutume, le Jurassien laisse entrer le soleil, sinon une forme d’apaisement, sur cet opus. Magnifié par une belle palette de compositeurs (J.P. Nataf, Arman Méliès, Ludéal…) et un solide tandem d’arrangeurs-réalisateurs : Edith Fambuena et Jean-Louis Piérot, ex-Valentins, connus pour leur travail avec Daho, Bashung et Miossec. L’album sonne comme une “mise à nu”, acquiesce-t-il quand on évoque la pochette, où il apparaît torse nu, sans masque ni lunettes noires.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • Justin Bieber, pur produit de son époque

    Justin_Bieber_Live_in_Manila_May_2011.pngL’idole mondiale des ados fait étape ce mercredi soir à Anvers. Complet!

    L’on avait d’entrée de jeu prévenu notre collègue: "Cette semaine, je fais dans le people. Justin Bieber est en Belgique." De s’entendre répondre "Qui ça?" nous laissa coite. On ne pouvait pourtant pas soupçonner notre voisin de bureau d’avoir passé ces derniers mois reclus au fin fond de la forêt amazonienne. Chanteur d’origine canadienne, Justin Bieber, 17 ans au compteur depuis le 1er mars, est la nouvelle coqueluche de ces demoiselles. Tranche d’âge: 8-18. Notre collègue a bien de la chance de ne pas entendre tourner en boucle la scie: "Baby, baby, baby, ooooh. Baby, baby, baby, yeah!" - ah, on peut constater que le refrain n’est pas compliqué à retenir; une constante dans son "œuvre". La fièvre Justin Bieber, qui s’est transformée en pandémie, s’est propagée en deux ans à peine. Et l’on peut affirmer que le joli garçon à la célèbre mèche (même s’il s’est, entre-temps, coupé les cheveux) bénéficie à ce jour du plus grand fan club de fillettes de la planète. Bon, Youtube, Facebook et Twitter sont évidemment passés par là.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Agenda 0 commentaire Pin it!
  • The Kills à Anvers: 0,5€/la minute

    310320112151.jpgAprès une date “avant-première” à Paris, le duo entamait sa tournée européenne au Trix.

    Ça fait un moment que l’on suit les pérégrinations rock’n’roll du sulfureux duo que forment mister Jamie Hince – alias Hotel – et miss Alison Mosshart – alias VV. Depuis 2003 et “Keep On Your Mean Side”, la paire décline ses notes en tandem, en cordes et sans batterie dans les écuries sans fond du label Domino. Ce dernier s’apprête d’ailleurs à publier le quatrième chapitre de la discographique des Kills, “Blood Pressures”, (très) attendu le 4 avril prochain. Une fois de plus, notre petite Belgique a la chance d’être parmi les toutes premières étapes de la tournée entamée. Celle-ci ne comporte d’ailleurs que six dates sur le Vieux Continent et, après un showcase en avant-première à La Flèche d'Or parisienne la semaine précédente, s’arrêtait à Anvers mardi soir.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 1 commentaire Pin it!
  • Aloe, la banane

    Aloe by Dan Monick 1.jpgAloe Blacc et son Grand Scheme ont enflammé l’Ancienne Belgique lundi.

    En prélude de sa visite à Werchter annoncée le 30 juin, le remuant Aloe Blacc était de passage à l’AB lundi soir, bien décidé à inonder son public de bonnes vibrations musicales. Depuis la sortie de “Good Things” l’an dernier, et surtout de l’imparable single “I Need A Dollar” (également générique de la série “How to Make It in America”, ndlR.), Egbert Nathaniel Dawkins III – pour les intimes – n’a de cesse d’attirer sur lui tous les projecteurs. Preuve en est cette annonce, arrivée très tôt, d’une soirée bruxelloise en sa compagnie à guichets fermés. Pourtant, le sieur est loin d’en être à son coup d’essai. Avant ce dernier disque qui l’a révélé aux yeux du grand public, il publiait en 2006 un premier opus en solo, “Shine Through”, déjà estampillé Stones Throw Records. Sans parler de ses premiers amours hip hop et de ses onze albums au sein du duo Emanon.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 0 commentaire Pin it!
  • Dalton Telegramme et 9Mars sacrés

    dalton telegramme pic.jpgIls sont les grands gagnants du concours "Musique à la française" cuvée 2011.

    Une nouvelle édition du concours organisé par la Communauté française arrive donc à son terme. Après des présélections et trois demi-finales par genre, Gaël Faure et Dalton Télégramme (notre photo) émergeaient dans la catégorie chanson française, Bd Banx et Sanzio se distinguaient au rayon hip hop, enfin Coenguen et 9Mars s'imposaient côté pop/rock. Les six groupes s'étaient donc donné rendez-vous samedi soir sur les planches de la Rotonde pour se livrer une ultime bataille éclectique. À la clé, une belle brochette de prix plutôt variés (sessions d'enregistrement, mastering, scènes, monnaie sonnante et trébuchante), offerts aux lauréats par les programmateurs – et autres acteurs du monde musical – qui composaient le jury pour lancer leur carrière. (Crédits: Bernard Babette)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 0 commentaire Pin it!
  • Aznavour sur le fil

    2.jpgLe “Grand Charles” était sur la scène de Forest National samedi soir.

    La salle n’est pas pleine, mais les fans sont là. Tous attendent celui qui, depuis près de 60 ans, rythme leur quotidien de ces chansons mythiques. Depuis quelques années, la rumeur va bon train quant à la probable retraite du crooner, dernier dinosaure de la chanson française. Mais il n’en est rien. A bientôt 87 ans, Charles Aznavour reprend la route pour un nouveau tour de chant qu’il n’annonce pas comme le dernier. "C’est mon métier ! Demandez à un boulanger pourquoi il continue à pétrir son pain " La musique, c’est sa vie, déclarait-il à notre journal il y a quelques semaines. L’attente était donc grande, hier soir, et le pincement au cœur d’autant plus douloureux quand l’artiste entonne ses chansons les plus connues avec autant d’entrain, mais tellement moins de justesse.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 1 commentaire Pin it!
  • Georges Brassens, le feu à la pipe

    brassens-velo.jpgLe poète chanteur aurait eu nonante ans cette année. Il ne les fait pas, et ça se voit.

    L’a l’air tellement installé au panthéon de la chanson (aïe, de là-haut, il va pas aimer ça) que l’on croit tout connaître de lui : gorille, Auvergnat, pornographe du phonographe, copains d’abord, cane de Jeanne, plage de Sète, ah ah ah ah putain de toi, ah ah ah ah ah ah pauvre de moi. Et pourtant... Pourtant, Georges Brassens était un être secret, qui avait ses pudeurs, notamment face à la maladie qui l’a tant fait souffrir, à la mort tellement chantée. Sans que cela participe d’aucune ambiguïté, il gardait pour lui et quelques intimes une grande part de son existence. En témoigne le "contrat" passé avec le romancier et ami René Fallet, le 24 novembre 1978 : "à la mort de l’un ou de l’autre, le survivant se refusera catégoriquement (...) de parler en public du "cher disparu" .

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire Pin it!
  • Kaleidoscope Eye

    Les-beady-eye1.jpgAvant Werchter, Beady Eye a séduit mais pas ébloui l’AB.

    Qu’attend-on d’un tel concert? La réincarnation d’Oasis amputée du frère Noel ? Dans une Ancienne Belgique bien pleine, les T-shirts à l’effigie du défunt groupe anglais sont nombreux, y compris ceux qui imitaient le merchandising des Who, avec détournement de cocarde britannique "Dat zal nooit Oasis zijn" commente un fan pur et dur, en précisant que, sans Noel Gallagher, le groupe est à deux ou trois places en arrière. Dans les faits? Ils y vont à fond la caisse, les Beady Eye. La frange entre Beatles et Byrds, avec un peu de Kinks aussi, Liam Gallagher se lance dans l’affaire en assumant son rôle de leader n’ayant plus à composer avec un frère aussi turbulent que lui.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 0 commentaire Pin it!
  • Julien au poil, Doré à souhait

    JD 6 Francois Rotger.jpgLe plus belge des dandys français ressort ses bouclettes après trois ans d'absence. Son "Bichon" est à son image: élégant, touchant et décalé.

    Point n'est besoin de trop épiloguer. Doré, on l'a rencontré, et ce garçon nous plaît. Après une pause discographique de presque trois ans, le chanteur français tatoué sort un second opus intitulé "Bichon". Une fois de plus, chansons françaises, accents pop, surréalisme et esprit rock s'y mêlent subtilement et la fusion qui en résulte porte sa signature caractéristique. On y entrevoit même un Julien plus intime. Tout aussi décalé mais parfois personnel. Résultat: une rencontre où le temps passe trop vite. Entre tignasse, amis chanteurs, belgitude et hip hop. (Crédits: François Rotger)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 2 commentaires Pin it!
  • La dernière de Faithless en Belgique?

    l.jpgAux PIAS Nites, Faithless pourrait donner son dernier live belge au complet.

    C'est la seconde fois que PIAS snobe programmateurs et salles de concerts le temps d'un week-end pour créer lui-même l'événement. De cette idée – pas si étrange – naissait la première PIAS Nite, qui voyait le label bruxellois investir de Tour&Taxis pour mettre en scène plusieurs de ses artistes. Cette fois, toujours au même endroit, ce n'est pas une mais deux soirées très différentes qui seront proposées.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Agenda 0 commentaire Pin it!
  • The Human League: en veut-on encore?

    human210.jpgIls sont entrés au panthéon de la musique, il y a 30 ans, grâce au tube “Don’t you want me ?”. Depuis, ils n’ont jamais arrêté, même si leur carrière a connu des hauts et des bas. “Credo”, leur 9e album, sort aujourd’hui.

    Dans les locaux de Pias, la maison de disque à laquelle appartient désormais le célèbre label "Wall of Sound", Joanne Caterhall vient de raccrocher son iPhone après une courte conversation avec son fils qui l’attend à Sheffield. Ensuite, avec ses deux compagnons, Phil Oakey et Susann Ann Sulley, elle rigole en parlant de cette nouvelle technologie si pratique, qui paraît à la fois magique et un peu effrayante. Une vraie conversation de quinquagénaires ou presque. Pourtant, c’est aussi cette ère du tout à l’électronique qui a sans doute permis au groupe, pionnier de la synth-pop, de survivre et proposer aujourd’hui, après plus de 30 ans d’existence, un nouvel album. Avec son approche un peu naïve, et passéiste, de la musique électronique, "Credo" ne se démarque pas vraiment de toute la production électro-pop de ces dernières années. Sauf que, eux, on ne peut pas les accuser d’imiter leurs aînés, vu qu’ils ont pratiquement créé le genre. Conversation avec trois adultes sereins.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • Gang of Four: Puissance quatre!

    jon-king-gang-of-four-header-image.jpg

    Le Botanique était anglais, post-punk et seventies ce week-end...

    Samedi, la moyenne d'âge était relativement élevée à l'Orangerie pour la venue de Gang of Four. "Il faudrait un bar dans cette salle, c'est idiot!" clame devant nous un senior assoiffé de rock. Cela s'appelle la sagesse... Au son d'incantations indiennes, la bande des quatre entre dans la lumière. Andy Gill a toujours cette classe toute britannique, à l'instar de Thomas McNeice (qui remplace Dave Allen à la basse, ndlR.) lui aussi sur son 31. Mark Heaney prend la place jadis occupée par Burnham derrière les fûts, et Jon King la sienne, originelle, de maître de cérémonie. D'emblée nos hôtes nous balancent leur dernier single, "You'll Never Pay for the Farm". Guitare tranchante, jeu de batterie épileptique, basse funky rutilante et phrasé écorché à l'anglaise... On reconnaît le son du Gang sans peine. Et son leader d'improviser quelques mouvements de danse frénétiques.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 0 commentaire Pin it!
  • Yaël Naïm charme l'AB

    230.jpgYaël Naïm présentait son deuxième album, “She Was a Boy”, à l’Ancienne Belgique.

    On connaît la chanteuse depuis son tube “New Soul”, qui hante les stations de radios francophones depuis quatre ans. On la sait sensible, fragile, adepte des grandes envolées lyriques plus ou moins heureuses. Et des envolées, il y en a eu jeudi soir. Mais comment rester insensible ? Sourire candide, accent incertain, on n’oserait venir perturber cet univers que l’on imagine rempli de soleil, de fleurs, de sourires, de licornes… (Crédits: Tanguy Jockmans)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 0 commentaire Pin it!
  • Mika et Ozark aux Ardentes

    487658666.jpgLes organisateurs des Ardentes ont annoncé la présence de nouveaux artistes sur la scène du festival électro-rock liégeois, programmé du 7 au 10 juillet: Mika, qui marquera son unique passage en Belgique en 2011, Ozark Henry ou encore Ziggy Marley.

    Le chanteur britannique Mika, interprète de "Relax, take it easy" et "Love today", tiendra le haut de l'affiche et clôturera les 4 jours de festival, en se produisant sur la scène du parc Astrid le dimanche 10 juillet. Le Belge Ozark Henry signera son retour au festival liégeois le même jour, rejoignant ainsi Puggy, Keziah Jones et Suarez, déjà inscrits au programme.Ziggy Marley, fils aîné de Bob Marley, et le groupe anglais The Human League se produiront, eux, le jeudi 7 juillet, le même jour que Stromae, dont la présence était déjà connue. Autres nouveaux artistes annoncés: Kele, The Subways, Avi Buffalo, Agoria, Discodeine, Art Department, Sierra Sam et Jakwob. (Crédits: Christophe Bortels)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • Le retour de la Bande des Quatre

    gang-540x367.jpgDans la grande vague des années ’80, Gang of Four fait figure de fondateur. Retour des Anglais de Leeds en disque et en concert au Botanique.

    Au secours, les années 80 reviennent ! Après Magazine, OMD ou Wire, Gang of Four, un autre groupe fondateur du tournant des seventies et des eighties revient au premier plan (et, dès lors qu’on a écrit "fondateur", c’est délibérément qu’on n’ajoutera pas Duran Duran et Spandau Ballet à la liste). Même réduit de moitié (voir ci-contre), le groupe n’a rien perdu de son mordant et "Content", leur nouvel album, renvoie à plus d’un titre au mythique "Entertainment". Confirmation avec le chanteur/guitariste/producteur Andy Gill.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!