Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Carl et son Barâtin

    carl_barat_small.jpg(Ex?) Moitié des Libertines et ancien leader des Dirty Pretty Things, Carl Barât présentait ce week-end à Bruxelles son premier album en solo.

    En cette veille d'Halloween, le Jardin Botanique grouillait d'oreilles gourmandes et affichait, une fois n'est pas coutume, un double sold-out aux couleurs toutes britanniques. Du côté de l'Orangerie, le duo Hurts représentait la cité Manchester et titillait, comme à son habitude, les années quatre-vingt de son électro-pop. Mais c'est plutôt sur la Rotonde que notre attention se portait hier, pour la venue et le premier show du sieur Carl Barât dans notre plat pays. S'il s'offrait cet été une reformation aux vertus pécuniaires avec les Libertines, ce dernier semblait bel et bien s'être émancipé de son meilleur ennemi Doherty. Pour un mal ou un bien...

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 1 commentaire Pin it!
  • Lennon, une vie après les Beatles

    john-lennon.jpgLes principaux albums de l’ex-Beatles, remastérisés, sont groupés en coffret.

    L’entièreté de l’œuvre des Beatles a bénéficié d’une "remasterisation" numérique grand style il y a juste un an, alors pourquoi pas celle de John Lennon ? Profitant d’un 70e anniversaire que le musicien assassiné n’aura jamais, l’étiquette Apple remet donc un peu d’ordre dans tout ça, avec la même équipe d’ingés son qui a travaillé sur les albums des Beatles aux studios Abbey Road même, sous la supervision de l’inévitable veuve Yoko Ono. Le résultat est disponible sous diverses présentations, dont un coffret cubique assez imposant, trop par rapport à son contenu : les huit albums solo (ou duo avec Yoko ) entre 1970 et 1984, plus une compile de chansons parues uniquement en 45 tours et une autre de démos confondantes de simplicité, le vrai plus du coffret. Le volume de la boîte serait justifié par la reproduction d’un dessin du chanteur. Disposé dans un tiroir, celui-ci ne bénéficie cependant pas d’une qualité d’impression particulière.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Sorties - Albums 0 commentaire Pin it!
  • John qui?

    john_lennon.jpgDisponible en français, la biographie de Philip Norman fait toujours date. Complexe, instable, sans confiance en lui, le personnage prête à de multiples interprétations. Quand un biographe adule le génie définitif (Ray Coleman), un autre accable le cinglé sans grand talent (Albert Goldman).

    Philip Norman, dont le livre "John Lennon : The Life" parut il y a deux ans, adopte un point de vue médian, et s’appuie sur une collecte acharnée de témoignages et de documents. Des archives du comité de surveillance de la ville de Liverpool, il établit par exemple qu’il n’y eut pas de bombardement massif dans la nuit du 9 au 10 octobre 1940. Contrairement à ce que prétend jusqu’ici Tante Mimi, qui a élevé John après le divorce de ses parents, l’enfant n’est pas né au milieu des explosions dévastatrices. Ce qui enlève tout de même au caractère dramatique... De même, John Lennon prétendait être un enfant non désiré, ce dont doute l’auteur. La crainte de l’abandon a pourtant toujours habité le chanteur, qui sera d’une jalousie parfois violente avec Cynthia, sa première femme.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire Pin it!
  • Ozark Henry pose ses valises

    ozarkhenry-live1-thijssen-1206-xl.jpgAprès trois ans de quasi-silence, l’artiste de Courtrai sort son nouvel album le 29 octobre. Le “musicien-voyageur” se pose.

    Dix ans et puis s’en va. C’est sur ce rythme syncopé que Piet Goddaer, alias Ozark Henry, semble avoir choisi de mener sa carrière. Ce Coutraisien de cœur, aux multiples disques de platine, avait décidé en 2007 d’appuyer sur le bouton pause, stoppant du même coup une trajectoire déjà riche de cinq albums studio. Une halte qui s’est finalement révélée longue de trois années, que l’artiste juge a posteriori "nécessaires pour être animé à nouveau". Il revient cet automne avec un nouvel opus, véritable carnet de voyage mélodique intitulé "HveLreki", comprenez "qu’une baleine s’échoue sur votre plage" ou plus simplement "bonne chance" en islandais.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • La vengeance des corbeaux

    pict_266480.jpgRingardisée durant les années 90, la “new wave” s’offre un revival depuis quelques années. Avec le Sinner’s Day, préférez les originaux.

    Il n’y a pas si longtemps que cela, la perspective d’un festival "new wave" à la veille de la Toussaint n’aurait pas manqué de déclencher une série de blagues plus ou moins vaseuses sur les "corbaks" et leur goût pour le noir, les looks morbides et la musique glaciale. Mais cela fait quelques années maintenant qu’une nouvelle vague de groupes, emmenée par Interpol ou Editors, s’attire tous les suffrages de la jeunesse en rejouant la partition de leurs aînés des années 80.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Agenda 0 commentaire Pin it!
  • Yodelice donne du cœur à l’ouvrage

    394985132.jpgLe Français Maxim Nucci alias Yodelice publie un second album folk-rock, “Cardioid”. Une musique “qui vient du cœur” et qui “trace”, à l’instinct. Et un duo avec Marion Cotillard.

    "Yodelice est mon clown, ma seconde peau, mon refuge", confiait le Français Maxim Nucci en créant, il y a presque deux ans, ce personnage étrange et un peu mélancolique rappelant les héros de Tim Burton, et l’univers qui va l’accompagne: costume (plume au chapeau melon, larme sur la joue, guitare bizarroïde), décor et surtout musique. Cet artiste qui avait débuté sa carrière sur des projets formatés - que ce soit en coulisses comme compositeur et réalisateur, ou en son propre nom - prenait alors un tournant assez radical. Celui d’un folk-rock original, empruntant parfois le chemin d’un tube entêtant et guilleret ("Sunday with a flu"), tantôt des voies plus expérimentales. Avec l’album "Cardioid", qui paraît ce mardi 26, Yodelice approfondit ce sillon salvateur, en lui imprimant ici et là des pulsations plus marquées, des détours tortueux, voire des accents psychédéliques. "Yodelice", rappelle-t-il, "c’était un moyen de me désinhiber, de créer ma propre proposition artistique (après avoir été un technicien de la musique), une proposition artistique large en l’occurrence ; et, en créant ce clown, de garder une certaine constance."

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • On peut compter sur Louis Chedid

    Louis_Chedid.jpg“On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime”, ainsi dit le seizième album de Louis Chedid. Mélodies délicieuses, guitares à la -M-, voix chaleureuse, clin d’œil malicieux : du Chedid tout craché.

    Faut-il dire Chedid père (de -M-), fils (d’Andrée) ? Quelle famille en tout cas, et quel bonheur de réentendre tous les quoi, quatre ou cinq ans, les chansons faussement légères et fondamentalement tendres du prénommé Louis. Cette fois, "Tu peux compter sur moi" ouvre le disque, qui ne manque pas de coups de griffes, tel son "Chat noir" (sur un air à la James Bond, "il faudra bien se décider à confier l’illégalité à des gens de bonne nature, on ne peut quand même pas laisser des boulots aussi bien payés à n’importe quelle ordure" ). A côté du titre "On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime", tellement évident qu’il est bon de le répéter ad lib , l’album évoque aussi bien les sans-abri ("A force ") que "Le blues du dimanche soir". Un regard sur soi et sur les autres, sur l’époque, mis subtilement en musique avec la précieuse collaboration de -M-, le fils.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • MJ a généré 275 millions de $ en un an

    king-of-pop.jpgLe King of Pop a rapporté plus d'argent cette année que n'importe quel autre musicien ou acteur, peut-on lire sur le site du magazine.

    Michael Jackson, décédé le 25 juin 2009, a généré sur l'année écoulée des revenus bruts de 275 millions de dollars, selon un palmarès des "Célébrités décédées rapportant le plus d'argent" (Top-Earning Dead Celebrities) établi par le magazine Forbes. Il a non seulement pris la tête de ce traditionnel classement de Forbes mais il dépasse en plus, à lui seul, l'ensemble des revenus générés par les 12 autres personnalités mortes figurant au palmarès.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : News 0 commentaire Pin it!
  • “Za7ie” sept jours sur sept

    200.jpgZazie sort sept albums de sept titres au long de l’automne, non sans en avoir donné un avant-goût de 14 titres. A chacun de faire son propre album.

    Pour son septième album studio, Zazie bouscule les habitudes. Doit-on dire “son” ou “ses”, d’ailleurs, ledit opus “Za7ie” désignant plusieurs formes dont les sorties s’étalent sur l’automne 2010 ? A la base, il y a sept mini-albums – de sept titres – correspondant chacun à une thématique: “Ma quête” (lundi), “Les enfants” (mercredi), “Recyclage” (jeudi), etc. Du 27 septembre au 14 novembre, ces opus sortent en version digitale, à raison d’un par semaine. Bref, il y a là de quoi s’offrir un nouveau titre par jour pendant un bon mois et demi, du Za7ie sept jours sur sept en somme: voilà qui réjouira les fans. Le 29 novembre, les 49 titres sortiront physiquement, en un coffret. Mais, dès septembre, en guise d’avant-goût, Zazie a glissé dans les bacs un album au format classique: 14 titres pêchés ici et là dans la prolifique création. Voilà pour le mode d’emploi. Quant aux intentions et à la manière, laissons Zazie, 46 ans et vingt ans de carrière au compteur, en parler. (Crédit: Olivier Pirard)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • Pas de présidentielle mais un disque sur Haïti pour Wyclef Jean

    wyclef-jean-haiti.jpgLe mini-album ("If I Were President: My Haitian Experience") de six morceaux produit par Columbia Records sera disponible dans les bacs le 7 décembre, a annoncé jeudi la star sur son blog.

    Wyclef Jean, la star internationale du hip-hop qui rêvait de devenir président d'Haïti, sort un disque intitulé "Si j'étais président: mon histoire haïtienne", après avoir été écarté de la course à l'élection prévue le 28 novembre. Le mini-album ("If I Were President: My Haitian Experience") de six morceaux produit par Columbia Records sera disponible dans les bacs le 7 décembre, a annoncé jeudi la star sur son blog.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : News 0 commentaire Pin it!
  • Antony, les émotions à fleur de voix

    antony.jpgLe quatrième album d’Antony & The Johnsons, “Swanlights” – ainsi qu’un livre d’art éponyme – vient de paraître. Nourri du grand Nord et de New York, de son intime connexion à la nature et de sa rencontre avec Björk.

    Lou Reed admire sa voix "phénoménale" à plusieurs octaves et son "énorme talent à communiquer des émotions", à tel point qu’il l’a emmené avec lui en tournée et fait chanter sur ses albums. Et comme a dit un jour au "Times" l’artiste expérimentale Laurie Anderson, compagne de l’ex-Velvet Underground, "écouter la voix d’Antony, c’est comme entendre Elvis pour la première fois : deux mots, et il vous brise le cœur. C’est la chose la plus exquise que vous entendrez dans votre vie". Ce n’est pas faux ; disons en tout cas que tout le monde devrait au moins une fois avoir entendu cet oiseau rare. Chanteur et pianiste, Antony Hergarty, né en 1971 en Angleterre, est le leader du groupe Antony & The Johnsons (un quatuor à cordes et un batteur, à la base). Il vit à New York, où il a fait ses débuts à l’aube des années 90, dans une troupe drag queen de théâtre expérimental. S’il apparaît sur des albums de Rufus Wainwright, CocoRosie, Björk, My Robot Friend et Hercules and Love Affair - autant d’univers musicaux un peu allumés -, on le voit aussi régulièrement reprendre les maîtres Bob Dylan, Neil Young, Leonard Cohen, The Velvet Underground, John Lennon, ou encore se produire avec des orchestres philharmoniques. Actuellement, il prépare un opéra avec la célèbre artiste et performeuse Marina Abramovic.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • An Pierlé et Koen Gisen, tandem gagnant

    3_4659.jpgDans leur antre gantois, ils ont conçu un “Hinterland” hors mode, rythmé et crépusculaire. En projet: un album de chansons en néerlandais.

    Gand, une ruelle apparemment paisible, entre le cœur historique et le quartier de Daampoort en pleine renaissance, non loin de la Lys. Une maison partiellement en travaux. Au premier, le salon-salle à manger, où l’on est invité à patienter en savourant une part de gâteau carotte-cannelle maison, est un joyeux melting-pot de meubles rétro (plutôt sixties) et autres objets chinés; où se côtoient peau de vache, hibou empaillé, nappe vichy, casier de Westvleteren, camion d’enfant, piano jouet et claviers professionnels. Au rez, passé le couloir-cuisine, on entre dans l’antre des propriétaires : leur studio d’enregistrement et terrain de jeu. Une véritable caverne d’Ali Baba débordant de machines, amplis, claviers, guitares, lustres vintage, gros fauteuils en velours, coussins, tapis aux murs, vieilles photos de famille, œuvres contemporaines et... parc de bébé. Une boule à facettes et des reproductions de sculptures de Cocteau témoignent de l’ancienne affectation du lieu: un bar gay. Un accueil chaleureux et sans chichis. Bienvenue chez An Pierlé et Koen Gisen... et Isadora, dix mois. C’est ici qu’a été conçu, à quatre mains, le quatrième opus d’An Pierlé & White Velvet, "Hinterland", paru ce lundi - et que quelques centaines de spectateurs ont déjà découvert sur scène (LLB 2/10).

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • Nick Cave, Electric Preacher

    Grinderman.jpgDe passage à Bruxelles, Father Nick et ses apôtres mauvaises graines installaient leurs quartiers Boulevard Anspach pour prêcher la parole du Grinderman le temps de deux concerts. Hier soir, après un show épique, déjà l'impression que la messe était dite...

    Il y a sold out et sold out. Dimanche soir c'est véritablement une marée de fidèles qui prenaient d'assaut l'Ancienne Belgique et qui, dès vingt heures, donnaient du coudes pour approcher la scène au plus près. Un public à l'hétérogénéité singulière, d'une moyenne d'âge certaine (au-moins trentenaire) et composé autant de connaisseurs ou mélomanes repentis que de novices curieux venus découvrir sur scène l'une des dernières grandes figures du rock en activité. Et voilà que Nick Cave le magnifique, sans moustache mais avec sa classe légendaire, débarque dans ses habits noirs et prouve une fois encore qu'on peut être chic en arborant chemise ouverte et chaîne en or (qui brille). À ses côtés se dressent ses éternels complices. Sereins et impatients. Marvyn Casey chatouille sa basse et Sclavunos a, lui, les baguettes qui le démangent. Sans oublier le sorcier Warren Ellis, ses doigts magiques et sa tignasse fantasmagorique...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Concerts 0 commentaire Pin it!
  • Le 23ème Dour Festival du 14 au 17 juillet

    1796991393.jpgLes organisateurs du festival ont par ailleurs annoncé le retour de la "Cannibal Stage", dédiée au Metal, Hardcore, Punk, Stoner, etc.

    La 23ème édition du Festival de Dour se déroulera du 14 au 17 juillet 2011. Les tickets pour les 4 jours ainsi que les tickets combinant l'entièreté de la programmation et le camping sont d'ores et déjà en vente au même prix que lors de l'édition 2010, à savoir 93 euros en prévente et 17 euros pour le camping, ont annoncé mardi les organisateurs de l'événement. Les futurs festivaliers peuvent participer à un grand référendum, via le site internet du festival, pour soumettre les noms des groupes, belges et internationaux, qu'ils souhaitent retrouver l'année prochaine sur la Plaine de la Machine à Feu à Dour. Les premiers noms d'artistes seront dévoilés au printemps 2011.

    Il est également déjà possible de réserver une "festihut", ces petites maisons en bois équipées de lits superposés avec matelas pour 4 personnes et situées à l'intérieur du camping dans le festivillage, au prix de 260 euros. Les organisateurs du festival ont par ailleurs annoncé le retour de la "Cannibal Stage", dédiée au Metal, Hardcore, Punk, Stoner, etc. D'autres modifications seront appliquées sur l'une des scènes existantes "afin d'avoir toujours autant de diversité musicale tout en améliorant encore et encore l'ambiance", poursuivent-ils sans donner de détails.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • AaRON à l’épreuve du feu

    aaron-300x199.jpg“Birds In The Storm” est le deuxième album du duo parisien, trois ans après le succès de la chanson “Lili”. Moins mélancolique que le premier opus, ce nouvel essai est nettement plus tourné vers la lumière.

    Trois ans déjà que Simon Buret et Olivier Coursier avaient réussi non sans éclat la mise en orbite de leur projet électro pop nommé AaRON, acronyme éponyme de leur premier album "Artificial Animals Riding On Nerverland". De ce paquet de mélodies à mi-chemin entre errance nocturne et réalité onirique, le tout affichant un sens consommé du spleen, on retient la chanson "U-Turn (Lili)", devenue hymne éponyme de l’héroïne du film "Je vais bien, ne t’en fais pas" de Philippe Lioret, dans lequel le chanteur Simon Buret, acteur de son état, faisait d’ailleurs une courte apparition. Depuis lors, le duo parisien a beaucoup tourné, deux ans exactement. Et il revient aujourd’hui avec un second disque, "Birds In The Storm", moins marqué par la mélancolie mais davantage par la guitare que son prédécesseur. Toutefois, la volonté de défricher et de baliser des contrées émotionnelles encore vierges est toujours bien là, comme semblent l’affirmer les photos d’espaces désertiques qui peuplent le livret du disque. Explications avec les deux garçons dans le vent, à moins que ce ne soient deux oiseaux dans la tempête.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!