Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Nessbeal joue à quitte ou double

    50.jpgAprès deux échecs, le rappeur français jouait sa carrière avec "Ne2s". Le morceau "A chaque jour suffit sa peine" était un numéro gagnant.

    Le troisième album du rappeur français Nessbeal nous ramène à l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein. Pour les optimistes, il est la preuve que même après l'échec commercial de deux disques, il y a encore moyen de percer en persévérant. Le petit tube de l'été qu'est le single "A chacun suffit sa peine" - mis en image par Nabil Ben Yadir, réalisateur des Barons, tout comme le single suivant "Au bout de la route" - faisant foi. Les pessimistes, par contre, enregistreront surtout le message répété par l'artiste: si tu veux vivre de ton art, tu es obligé de le formater. Dans son cas, pour obtenir le droit d'être diffusé sur Skyrock, la radio sur laquelle doit passer un rappeur s'il veut une audience maximale en France.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • Les Lokerse Feesten, une affaire qui marche...

    2122383698.jpgUn jour avant le début des Lokerse Feesten, tous les abonnements pour l'événement sont partis. Des tickets par soirée sont toujours disponibles bien que les préventes ont rencontré plus de succès que l'an dernier, a indiqué, jeudi, l'organisation.

    Les Lokerse Feesten se tiennent du vendredi 30 juillet au dimanche 8 août sur la Grote Kaai à Lokeren. L'organisation vendait des abonnements à 95 euros valables pour 10 jours pour une personne et d'autres à 145 euros avec 10 entrées d'un soir pouvant être partagées. (Photo:Babyshambles / Crédit:O.Pirard)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : News 0 commentaire Pin it!
  • De la musique bien Net

    2.jpgLes adeptes de notes ont vu progressivement leurs repères remis en question.

    Si d’aucuns furent, déjà à l’époque, quelque peu secoués par cette révolution en marche, les plus réfractaires d’entre eux doivent aujourd’hui tirer une drôle de tête... Il y a bientôt trente ans, un petit disque miroir venait remplacer les bonnes vieilles plaques noires sur lesquelles toute musique populaire qui se respecte avait été gravée depuis l’avènement du rock’n’roll dans les années cinquante (et l’âge d’or du jazz deux décennies plus tôt, NdlR. ). Dès lors, le petit monde des mélomanes n’a de cesse d’être chamboulé et de voir ses limites repoussées à l’envi, au rythme des innovations et des pas de géant de l’omnipotente informatique. Perdu, sans ses repères, le fan de musique a bien dû s’adapter. Certains sont d’ailleurs sûrement restés sur le bas-côté. Mais ceux qui ont su se mettre au diapason ont vu considérablement s’élargir leur horizon. Et peuvent désormais varier les plaisirs.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire Pin it!
  • La ch@nce aux ch@nsons

    3.jpgSi la révolution web réjouit les fans, les artistes peuvent aussi y trouver leur compte.

    De l’autre côté du miroir, celui des producteurs de contenus musicaux, on voudrait nous faire croire que tous tirent à boulets rouges sur les tenants de l’ère du numérique. Et de relancer allègrement un énième débat autour de la propriété intellectuelle des groupes et artistes. Loin de nous l’idée de remettre un tel principe en question, mais force et de constater qu’en la matière, différents niveaux de réalité coexistent en fonction des enjeux. Enjeux qui, évidemment, se résument au seul nerf de la guerre et qui, le plus souvent, animent moins le signataire de l’œuvre que la maison qui héberge son travail. Que du contraire, certains musiciens se réjouissent de voir leurs notes ainsi dispersées au milieu des pixels. Tant qu’à faire, autant répandre la nouvelle. Sans compter qu’aujourd’hui, certains d’entre-eux doivent l’explosion de leur carrière aux méandres du world wide web, de Vampire Weekend aux XX en passant par The Drums, trois acteurs very bankable de la scène pop-rock actuelle.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire Pin it!
  • Toujours moins Francos, ces Folies spadoises

    13_33_29_300498198_CoeurDePirate_02[1].jpgSimple et généreux, Marc Lavoine a, à nouveau, conquis le cœur de Spa. Aux Francofolies, l’on chante aussi de plus en plus en anglais, ce qui interpelle.

    Après la pluie, les belles chansons? Pour lancer la soirée de clôture dimanche, Mr. Dupont, alias Manu Champagne, présentait son album : "Positif", abordant les petits et grands tracas de la vie avec romantisme et candeur. Pas de naïveté cependant, les thèmes sont parfois graves et bien éloignés de l’optimisme débordant du journaliste ertébéen sur scène, chemise et chapeau roses. Il faut du cran pour s’attaquer à cette scène Pierre Rapsat avec pour seul bagage un album douze titres, Mr. Dupont en a à revendre: escaladant les enceintes, se jetant dans le public, le doux poète déborde d’énergie, qu’il peine pourtant à communiquer au public encore clairsemé. (Crédit: A.Haulot)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • Spa a encore la tête qui tourne

    50.jpgMarc Lavoine et Christophe Willem ont clôturé les Francos hier soir. Tandis que la journée a été explosive au village Francofou.

    Le rideau est tombé. La dernière page se tourne. La 17e édition des Francofolies a tiré sa révérence. Selon les organisateurs, 175 000 Francofous ont foulé le site spadois, sur cinq jours. Une machine bien huilée qui s’est clôturée en beauté, hier soir, avec trois chanteurs de talent, qui se sont succédé sur la scène Pierre Rapsat. En ouverture, Monsieur Dupont, alias Manu Champagne, chemise et chapeau rose, peine à faire décoller l’ambiance, malgré un joli duo avec Auryn et de louables efforts : le journaliste de la RTBF se jette dans le public, se jette dans les enceintes. Sincérité et énergie sont là, mais le public attend Marc Lavoine et Christophe Willem, les deux stars de la soirée, aux univers opposés. 20 h 30, la foule devient compacte. "Je l’aimais tant, je l’aimais tant, rue des Acacias " Marc Lavoine est là, simple et généreux. Belle gueule, belle voix, il alterne les tubes ("Je me sens tout seul", "Je ne veux qu’elle") et les nouvelles compositions. Sur la Grand-Place de Spa, le sourire désarmant du crooner annonce une bonne soirée. (Photo: Marc Lavoine. Crédit: Alexis Haulot)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • Banco pour les Francos

    art_115561.jpgProfusion de concerts samedi, où Obispo et BB Brunes n’ont pas éclipsé de belles (re)découvertes. Vendredi, Renan Luce et JP Nataf ont relevé le gant.

    Samedi, 19h, la foule est encore clairsemée devant la scène Pierre Rapsat qui, pourtant, affiche complet. Thierry Dell, qui lance les festivités, est encore peu connu. Des textes frais, gentils, un sourire charmeur, le jeune Bruxellois convainc rapidement les demoiselles présentes et l’ambiance monte. Stanislas enchaîne, plus drôle que l’on pourrait le croire de prime abord, maniant l’ironie à l’envi. 22 h 30, “Welcome to the magic world of Capitain Samouraï Flower”, in french in ze texte. (Photo: Renan Luce. Crédit: A.Haulot)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • Ça va être l'enfer aux 10Days!

    hell-620.jpgUne neuvième soirée électronique s'ouvre ce soir à Gand et, pour l'ultime nuit des 10Days Off prévue lundi, les gentils organisateurs ajoute un nom de taille au line-up de clôture: DJ Hell!

    Le célèbre deejay allemand sera donc de la partie demain soir pour ajouter son grain sel à un programme déjà plutôt alléchant, d'Ultravid (B) à Villa (B), en passant par Yuksek (F), J-Wow feat. Kalaf de Buraka Som Sistema (Por) et Mustang (B).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Agenda 1 commentaire Pin it!
  • Vengeur et romantique

    200.jpgD’où vient-il, ce nom Cœur de pirate? La question qui tue, posée par une pré-ado invitée à la conférence de presse aux Francofolies de Spa.

    Un nom vengeur et romantique à la fois, que Béatrice Martin a choisi lorsqu’elle s’est mise à écrire ses chansons pour régler ses comptes avec son ex-copain. Une thérapie qui lui a bien réussi. A 19 ans, malgré le succès, elle s’efforce "de rester normale, de prendre le métro quand c’est possible" . Plutôt bien dans ses tatouages, quoi. "Vous les dessinez-vous même ?" "Cela m’arrive. Quand j’étais petite (elle qu’est déjà pas très grande, NdlR), je voulais devenir dessinatrice de BD, je dessine encore un peu. Mais ce que j’aime dans les tatouages, c'est qu’ensuite un autre artiste intervient pour porter le dessin sur la peau". (Photo: Coeur de Pirate. Crédit: A.Haulot)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • L’air spadois fait la chanson

    450.jpgRetour sur les sixties à Spa, avec Eté 67, Christophe et Jacques Dutronc, magiques. Pépites de chanson française au Village et au théâtre également.

    T’as voulu revoir Dutronc, t’as revu Dutronc Car, sur la Grand-Place de Spa, jeudi en fin de soirée, beaucoup comparaient le concert actuel avec ceux donnés au printemps "au Forest", comme dit l’intéressé. Et, à part quelques bavardages en plus, les avis penchaient pour le concert spadois, où Jacques Dutronc était aussi en forme qu’en voix. (Photo: Jacques Dutronc. Crédit: A.Haulot)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • De l’électricité dans l’air

    220.jpgLancement des 17es Francos, avec une déferlante de guitares, des textes en anglais et… des gouttes de pluie.

    Ciel couvert, risques d’averse en ce jour de fête nationale" : telles étaient les prévisions météo au matin du 21 juillet. Difficile de dissocier fête et drache. Car souvent, l’une ne va pas sans l’autre. Aux Francofolies de Spa, qui prennent toujours place autour de cette date, on se pose à chaque fois la question. Pour leur 17e édition, les festivités se sont ouvertes sous un ciel gris, avec, de temps en temps, une petite pluie, mais guère dérangeante. (Photo: Izia. Crédit: A.Haulot)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • Gare aux Vismets!

    200.jpgLes Bruxellois font le tour des festivals cet été, avant l’Ancienne Belgique en automne. Ils seront aux Francofolies ce 23 juillet. Armés de l’entêtant “Gürü Voodoo” et d’une belle énergie scénique.

    L’album s’intitule "Gürü Voodoo". Sur la pochette, un homme avance dans le désert, l’horizon barré par de vieux synthétiseurs. On y entre par des ondulations et nappes de synthé à la Jean-Michel Jarre, et on en sort par une ballade plutôt folk, façon vieux cow-boy; à mi-chemin, on y croise un titre rock barré à la Ghinzu, "She’s a psycho, she’s a hippie". Au chant et à la barre (il compose 90 % des chansons): Dan Klein. A ne pas confondre avec Dani Klein, chanteuse de Vaya Con Dios. Avec tout ça, qui sont ces "Vismets", la trentaine, qui se font appeler Dany, Tony, Niky et Ramy, et font le tour des plaines festivalières cet été, après les Fêtes de la musique et avant l’AB en automne (1)?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • Francofolies, c’est reparti

    450.jpgDu 21 au 25 juillet, la petite ville de Spa s’abandonne à la musique. Cinq jours de fête en tout genre, avec possibilité de découvertes pour qui veut.

    Pendant cinq jours, à partir du 21 juillet, Spa fait à nouveau une crise de Francofolies aiguë. A priori, le festival idéal, tout à la fois rural et urbain, avec les avantages cumulés de la campagne et de la petite ville nichée dans la vallée.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!
  • Patxi, Paris, la nuit, l’ailleurs et l’autre

    200.jpgLe Basque publie un second opus, plus pop : “Amour Carabine”.

    Ecrire, disait-il dans ces colonnes en 2006, à la sortie de son premier disque "S’embrasser", écrire m’aide à exorciser les choses, à vider mon sac et pouvoir repartir". Ecrire, faire et défaire son sac, repartir, au propre comme au figuré, c’est ce que Patxi aime et n’a cessé de faire depuis lors, raconte à sa façon son nouvel opus, "Amour Carabine". De "Paris" à "Chercher la vitesse" - deux titres co-écrits avec Philippe Besson -, le Basque nous balade de paysages urbains en transports en commun, d’amours à la dérive en couples qui "A l’évidence" n’ont pas tenu la distance. Un virage, si pas à 180°, à 90 au moins. Patxi s’est en effet entouré d’une nouvelle équipe (Sébastien Lafargue, ex-bassiste d’Autour de Lucie, a arrangé et réalisé l’album) et a cherché un son différent (plus pop, électr(on)ique, éclectique, quoique toujours léger). Il s’en explique. (Photo: Patxi. Crédit: M.Zazzo)

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Interviews 0 commentaire Pin it!
  • Yves Duteil annule son concert aux Francos

    02306519[1].jpgVictime d'un accident de voiture, le chanteur Yves Duteil a été contraint d'annuler son concert programmé le mercredi 21 juillet au Théâtre de Spa dans le cadre des Francofolies. Le concert d'Alix Léone, prévu en première partie, est également annulé.

    Une procédure de remboursement des billets a été mise en place. "Au retour de notre tournée au Japon le 16 juillet, je me faisais une joie de vous rejoindre à Spa, pour le concert du 21. Un camion 36 Tonnes en a décidé autrement. Le choc a été brutal, même si on ne roulait pas vite", a expliqué Yves Duteil dans une lettre adressée aux festivaliers. (Photo: Yves Duteil. Crédit: O.Pirard)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals 0 commentaire Pin it!